Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Nos vies discount": halte là !

    "Nos vies discount" pourrait résumer les conséquences des politiques d'austérité appliquées aux peuples européens par les technocrates qui les gouvernent mais dans un sens plus large, je dirais que cela traduit la mise en place sournoise d'un système de société de consommation "pas cher" sous couvert d'une mondialisation commerciale concurrentielle, sauf qu'au bout du compte nous, les utilisateurs, cautionnons le travail précaire des employés de ces sociétés, hommes et femmes à tous les échelons de la hiérarchie, dans tous les secteurs d'activités, nous cautionnons les méthodes inhumaines de management digne d'une économie de guerre dans cette spirale infernale d’accroissement de la pauvreté, pauvres qui se voient contraints de consommer du discount.

    En changeant d'appellation le discount devenu Lowcost, les milliardaires allemands Albrecht et à l'origine du modèle les américains tentent de faire passer ce taylorisme moderne pour un modèle économique d'avenir ce que nous pouvons déjà constater dans les faits chez nos voisins allemands avec la mise en place de mini-jobs à 400 euros par mois calculés sans aucune vergogne selon les prix discount de l'alimentaire et chez d'autres investisseurs du "bas coût" qui détruisent tout le potentiel agricole d'un pays comme la Roumanie en installant un élevage de porcs à échelle industrielle fonctionnant essentiellement avec de la robotisation donc très peu de main d’œuvre humaine.

     

    Ce dumping social ici que j'appelle esclavage moderne voulu par les "financiers, hommes d'affaires mondialistes" prend de l'ampleur, beaucoup d'articles traitent de ce sujet sur Mediapart, depuis 2008 tout de même !

     

    "Nos vie discount" est un documentaire-société produit en 2012 et diffusé dans Infrarouge sur France2.

    Synopsis :

     

    Continuer à pouvoir consommer, en dépit de la crise et de la baisse du pouvoir d'achat. De la nourriture, des vêtements, un billet d'avion ou même une voiture. C'est l'utopie, devenue réalité, du discount. Mais que cache ce nouveau modèle économique qui a fait la fortune d'une poignée d'entrepreneurs ? A bord d'une Logan, véhicule discount par excellence, le réalisateur a sillonné l'Europe pour étudier le fonctionnement des leaders emblématiques du «bas coût». Parmi les compagnies aériennes (Ryanair), les chaînes de hard-discount alimentaire (Aldi), ou l'automobile (Dacia, constructeur de la Logan)

     

    http://www.telestar.fr/programme-tv/fiche/43774783/nos-vies-discount

     

     Ce documentaire mérite d'être vu et revu afin de nous poser la question suivante :

     

    "Est-ce-que nous voulons de cette société de consommation où les entrepreneurs ne payent pas de cotisations sociales, traitent leurs employés comme des produits périmés et s'enrichissent toujours plus sans réinvestir leurs bénéfices incommensurables dans l'économie réelle, croissance oblige ?


     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
       
     
     

     

     

     

  • Des entreprises grecques et des employés de la Commission de l'UE poursuivis pour détournement de 25 milliards (Okeanews)

    La cour poursuit des employés de la Commission de l’UE et quatre entreprises grecques qui auraient mis en place des sociétés fictives dont le but était de siphonner les fonds du programme de l’UE (pour un montant supposé de 25 milliards d’euros) Un juge d'Athènes poursuit en justice les représentants des quatre sociétés anonymes grecques et des employés de la Commission de l'UE, y compris des Grecs, concernant une fraude présumée impliquant des programmes de financement de l'UE de 25 milliards d'euros, cinq ans après une première enquête qui avait été lancée par le bureau contre la fraude en Europe, l'OLAF, selon des révélations des médias ce jeudi.

    La suite ici :

    http://www.okeanews.fr/20141024-entreprises-grecques-employes-commission-lue-poursuivis-detournement-25-milliards