Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les grecs s'organisent avec une monnaie "alternative" : le TEM

    Sur le marché de Volos situé à 200 miles au nord d'Athènes, ces étalages parlent d'eux mêmes pour un retour au troc... Volos était un centre industriel prospère avec un port dont les ferries non seulement reliaient au continent les îles voisines, mais avant la chute de la Syrie dans la guerre civile était une route commerciale entre la Grèce et le Moyen-Orient. Autrefois célèbre pour son tabac, Volos a accueilli les minoteries et les cimenteries, les aciéries et le métal.

    Aujourd'hui, le chômage atteint un record européen de 26%, dépassant même celui de l'Europe.2.jpg

    Photograph: Despoina Vafeidou / AFP / Getty ImagesC

    Alors, c'est le système D qui devient la solution tels le troc, la solidarité dans les échanges de services et le TEM équivalent à un euro. D'autres réseaux identiques ont été mis en place dans la banlieue d'Athènes, l'île de Corfou, la ville de Patras et le nord de Katerini depuis la création du TEM en 2009.

    Il est inutile de rappeler ici les baisses de salaires de 40 % et autres coupes budgétaires laissant la précarité s'installer sans compter le désarroi des mères qui confient leur enfant à l'orphelinat. Fin de parenthèse douloureuse.

    Le gouvernement grec a voté l'an dernier une loi de soutien à la recherche de moyens créatifs pour faire face à la crise. Pour la première fois, d'autres formes d'entreprenariat et de développement local ont été activement encouragés.

    Tout en rêvant de quitter la zone euro, la population semble satisfaite du TEM, un complément de l'euro : "Franchement le Tem a été une bouée de sauvetage", a déclaré Christina Koutsieri, serrant DVD et un sac de nourriture. En Mars j'ai dû fermer l'épicerie que j'ai tenu pendant 27 ans puis tout simplement je n'ai pas pu assumer toutes les nouvelles taxes et les factures. Tout le monde que je connais a perdu son emploi. C'est tragique..."

    Pour l'Institut Panos Skotiniotis et le maire de Volos : "la monnaie de rechange s'est avérée être un excellent moyen de compléter l'euro. Nous sommes tous pour des alternatives qui aident à atténuer les conséquences économiques et sociales de la crise", a-il dit. "Il remplacera jamais l'euro mais il aide vraiment les membres les plus faibles de notre société. Dans toutes les activités sociales et culturelles de la municipalité, nous encourageons l'utilisation du Tem"
    (Propos recueillis par Hélène Smith)

    Moi même, je n'ai jamais été tentée d'en savoir plus sur le SOL, monnaie alternative en Haute-Garonne entr'autre, parce que l'expérience menée semble être une réussite a-t-on dit et les échanges plutôt sympathiques ne représentent pas à mes yeux cette situation dramatique que traversent nos amis grecs en proie à un cancer "inoculé" par des riches spéculateurs qui courent toujours, impunis et qui persévèrent à tous les postes de dirigeants, que nous n'en sommes pas à nous chauffer au bois sauf pour l'ambiance...

    Je souhaite à mes amis grecs une meilleure année 2013 bien que la formule se brise en mille morceaux quand les évènements de vie se bousculent dans une répétition infernale. Tout est relatif me diriez-vous, sauf la mort vous répondrais-je...

    Billet inspiré en partie d'après l'article d'Hélène Smith à Volos pour le Guardian.

    http://www.guardian.co.uk/world/2013/jan/02/euro-greece-barter-poverty-crisis

    6-copie.jpeg


    Photo : Clémentine Athanasiadis


  • LA FIN DE L'IMPUNITE DES BANQUIERS !

    Pétition mondiale proposée par l'équipe Avaaz : A SIGNER D'URGENCE !

    Chers amis, chères amies,

    Les grandes banques, prises la main dans le sac dans une escroquerie internationale des taux d'intérêts, ont floué des millions d'entre nous, notamment sur nos emprunts et prêts étudiants! N'importe qui irait en prison pour moins que ça, or seule la banque Barclays est poursuivie, qui plus est pour une fraction de ses profits! L'indignation est à son comble -- saisissons cette chance de mettre une fois pour toutes fin au règne des banques sur nos démocraties.

    Le Commissaire chargé des finances de l'UE, Michel Barnier, affronte le puissant lobby des banques et lance des réformes ambitieuses qui mettraient ces banquiers-escrocs derrières les barreaux. Si l'UE se lance en premier, cette opération "finances propres" pourrait faire des émules partout dans le monde --mais les banques mènent un lobbying acharné. Seule une mobilisation massive pourrait lui donner un blanc seing inébranlable pour mener à bien ses réformes.

    Si 1 million de personnes se mobilisent aux côtés de Barnier en 3 jours, ce dernier sera conforté par un mandat citoyen clair dans sa décision d'affronter le lobby bancaire et de mener ses réformes. Cliquez ci-dessous pour signer, et nous mènerons une action symbolique avec de faux banquiers emprisonnés devant le Parlement de l'UE:

    http://www.avaaz.org/fr/la_fin_de_limpunite_des_banquiers_fr/?trydsbb

    L'étendue du scandale n'a même pas encore été mise à jour que ce que nous en savons déjà nous sidère: "de nombreuses" banques avec pignon sur rue ont été impliquées, et la falsification du taux d'intérêt LIBOR, le taux sur lequel se basent de nombreux taux d'intérêts mondiaux, a affecté la valeur de littéralement centaines de billions de dollars d'investissements. Pour l'heure, seule Barclays a admis avoir commis cette fraude des "centaines" de fois.

    Trop longtemps, nos gouvernements ont été aux ordres de banquiers puissants qui les menaçaient de s'installer ailleurs à la moindre contrariété. Trop longtemps, les banques ont manipulé nos économies de marché, imposant des règles du jeu en leur faveur, et prenant des risques inconsidérés, encouragées par le fait qu'elles pourraient le cas échéant forcer les gouvernements à les renflouer avec l'argent du contribuable si elles se mettaient dans le pétrin.

    Ce système est frauduleux, et c'est un crime. Il est temps de mettre les auteur s de ces crimes derrière les barreaux. Cela commence en Europe -- provoquons le changement:

    http://www.avaaz.org/fr/la_fin_de_limpunite_des_banquiers_fr/?trydsbb

    Il est quasiment impossible d'identifier une période de l'époque moderne où les grandes banques n'ont pas eu un pouvoir excessif dont elles ont abusé régulièrement. Mais la démocratie est en marche -- nous avons vu cette marche faire tomber des tyrans aux quatre coins du monde, et ensemble, nous allons également mettre fin au règne des banques.

    Avec espoir,

    Ricken, Iain, Alex, Antonia, Giulia, Luis et toute l'équipe d'Avaaz

    P.S. La semaine dernière, 94 000 personnes ont soutenu la campagne d'un membre d'Avaaz, David R., contre les fraudes électorales au Mexique. Il avait créé sa pétition sur le Site de pétitions citoyennes d'Avaaz. Trouvez un soutien sur les causes qui vous tie nnent à coeur en lançant votre pétition ici: http://www.avaaz.org/fr/petition/start_a_petition

    POUR EN SAVOIR PLUS:

    Le scandale Libor expliqué aux nuls (Rue 89)
    http://www.rue89.com/2012/07/10/banques-le-scandale-du-libor-explique-aux-nuls-233739

    L'incorrigible City (LaPresse.ca)
    http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/sophie-cousineau/201207/09/01-4541872-lincorrigible-city.php

    Scandale du Libor : l'enquête élargie aux banques françaises (Les Echos)
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202162527205-scandale-du-libor-l-enquete-elargie-aux-banques-francaises-342069.php

    Décrié, le Libor reste difficile à remplacer (Le Temps)
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/9dc83a06-c92a-11e1-9715-1eb20a925f44/D%C3%A9cri%C3%A9_le_Libor_reste_difficile_%C3%A0_remplacer