Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mariethé FERRISI

  • 20 000 signataires de la pétition contre le changement de l'UMP en "Les Républicains"

    20.000 signataires venant de toute la France

    PARIS, ROUEN, BORDEAUX, ANNEMASSE, DRAGUIGNAN, TOULOUSE, NICE, GRENOBLE, MANDELIEU, LOCHES, LAVAL, STRASBOURG, NÎMES, AVIGNON, MARSEILLE, LIMOGES, ANTIBES, MULHOUSE, LE KREMLIN-BICÊTRE, MONTBELIARD, PLOEMEUR, VENCE, MASSY, SAUMUR, CHAMBERY, CHOLET, LILLE, SURESNES, METZ, SOTTEVILLE LES ROUEN, MONTPELLIER, ORLEANS, SAVERNE, CACHAN, DIJON, LE MANS…

    et vous, et vous ?

    signez, diffusez, que 1001 fleurs citoyennes fleurissent et rappellent à l'UMP que l'on ne peut pas indûment s'approprier le patrimoine commun des Français-e-s

    http://noussommeslesrepublicains.org/petition/

    Lire la suite

  • Réfugiée syrienne : "haut les mains" !

    Que restera-t-il en héritage à cette enfant syrienne cantonnée dans un camp de réfugiés : la peur. Un photographe l'approche, un appareil photos prêt à saisir l'instant présent, braquant pourrait-on dire.... fixer l'image tout simplement. La fillette y voit une arme létale et lève les bras en signe de résignation. Haut les mains ! Ce n'est plus un jeu et on en rit pas.

    Photo poignante de sens. Elle me rappelle une expérience auprès d'enfants victimes de maltraitance, ne supportant aucun contact physique et se parant le visage de leurs mains, la tête enfouie dans les épaules. Un conditionnement insupportable. Une souffrance à fleur de peau.

    La Syrie. Quatre ans déjà, 11 millions de personnes déplacées au Liban, en Jordanie etc.. un cauchemar qui n'en finit pas.  Les familles ont parcouru de longues distances à pieds après avoir laisser derrière elles tous leurs biens.

    Lire la suite

  • Réfugiés en Syrie: "vivre sans balles" sous les notes d'un piano

    A Yarmouk dans le sud de Damas, un camp de réfugiés palestiniens où Ayham al-Ahmad le pianiste défie les interdictions religieuses, morales en traînant son piano au milieu des décombres comme unique arme face au désespoir, à la faim apportant ce peu d'humanité que confère la musique à ceux qui veulent oublier un instant les horreurs de la guerre...

    Lire la suite