20/10/2014

Nous, citoyens contre la corruption

Signez ici l'appel contre la corruption, ce fléau « qui met l'Etat de droit en péril et installe une insupportable fatigue démocratique », lancé dimanche 19 octobre à Paris par  les journalistes Fabrice Arfi, Benoît Collombat, Antoine Peillon et Edwy Plenel, rejoints par des magistrats, juristes, avocats, policiers, criminologues, sociologues, économistes, anthropologues et philosophes et Roberto Scarpinato, procureur auprès du parquet de Palerme (Italie).

http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/191014/nous-citoyens-contre-la-corruption

Merci de faire suivre autour de vous !

 

02/09/2014

Europe en vente "à la découpe"

Avec la crise, la privatisation des biens publics s’accélère partout en Europe. Une enquête édifiante d'Andréas Pichler ici, tant la crise semble pouvoir justifier la vente à la "découpe" des patrimoines naturels et culturels par des municipalités, régions et gouvernements soucieux de renflouer leurs caisses.

Montagnes à vendre dans le Tyrol oriental pour 121 000 euros ! En 2011 en Autriche, l’annonce suscite aussitôt la convoitise de sociétés, à condition que les deux sommets (2 600 mètres d’altitude), propriété de l'Agence immobilière fédérale (BIG), une institution publique, portent leur nom.

Lire la suite :

http://blogs.mediapart.fr/blog/mariethe-ferrisi/310814/europe-en-vente-la-decoupe

 

Vidéo : 73 mn


21/07/2014

L'opéra au café !


30/04/2014

Pétition : Non au traité transatlantique

fcf79c240fcc34a91c835d21a2e4ba7c.png

Pourquoi c'est important

En résumé : Le traité en préparation implique purement et simplement l’abolition de fait de toutes les lois européennes, nationales, régionales, communales… qui seraient contraires aux intérêts et aux normes du libéralisme. Cela signifie par exemple que les exigences actuelles de l’Union européenne en matière de sécurité alimentaire seraient balayées si elles s’opposent aux intérêts des multinationales, qui se résument en un seul mot : profit. Cette logique concerne tous les domaines de la société. Un autre exemple : si les lois réglementant le travail sont jugées trop contraignantes par ces mêmes multinationales, ces dernières ne seraient pas contraintes de les respecter. Dans le cas contraire, le risque pour l’État qui veut en défendre l’application est de se voir traîner en justice devant des tribunaux spécialement créés à cet effet et être contraints de payer des millions d’euros en dommage et intérêt.

Signez la pétition :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/LUnion_europeenne_et_les_dirigeants_de_tous_les_pays_membres_de_lUnion_Le_rejet_du_traite_transatlantique/?launch

 

07:15 Publié dans TAFTA | Lien permanent | Commentaires (2)