02/09/2014

Europe en vente "à la découpe"

Avec la crise, la privatisation des biens publics s’accélère partout en Europe. Une enquête édifiante d'Andréas Pichler ici, tant la crise semble pouvoir justifier la vente à la "découpe" des patrimoines naturels et culturels par des municipalités, régions et gouvernements soucieux de renflouer leurs caisses.

Montagnes à vendre dans le Tyrol oriental pour 121 000 euros ! En 2011 en Autriche, l’annonce suscite aussitôt la convoitise de sociétés, à condition que les deux sommets (2 600 mètres d’altitude), propriété de l'Agence immobilière fédérale (BIG), une institution publique, portent leur nom.

Lire la suite :

http://blogs.mediapart.fr/blog/mariethe-ferrisi/310814/europe-en-vente-la-decoupe

 

Vidéo : 73 mn


21/07/2014

L'opéra au café !


30/04/2014

Pétition : Non au traité transatlantique

fcf79c240fcc34a91c835d21a2e4ba7c.png

Pourquoi c'est important

En résumé : Le traité en préparation implique purement et simplement l’abolition de fait de toutes les lois européennes, nationales, régionales, communales… qui seraient contraires aux intérêts et aux normes du libéralisme. Cela signifie par exemple que les exigences actuelles de l’Union européenne en matière de sécurité alimentaire seraient balayées si elles s’opposent aux intérêts des multinationales, qui se résument en un seul mot : profit. Cette logique concerne tous les domaines de la société. Un autre exemple : si les lois réglementant le travail sont jugées trop contraignantes par ces mêmes multinationales, ces dernières ne seraient pas contraintes de les respecter. Dans le cas contraire, le risque pour l’État qui veut en défendre l’application est de se voir traîner en justice devant des tribunaux spécialement créés à cet effet et être contraints de payer des millions d’euros en dommage et intérêt.

Signez la pétition :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/LUnion_europeenne_et_les_dirigeants_de_tous_les_pays_membres_de_lUnion_Le_rejet_du_traite_transatlantique/?launch

 

07:15 Publié dans TAFTA | Lien permanent | Commentaires (2)

Banquiers : ils avaient promis de changer

 

Pièces à conviction

Il y a cinq ans, le monde était secoué par une crise financière sans précédent. Désireux de trouver une sortie de secours au plus vite, responsables politiques et banquiers s'étaient alors mis d'accord pour transformer le système. Leur promesse : une finance plus morale, des banquiers plus transparents et un consommateur mieux protégé. Cette nouvelle investigation dévoile les terrains de jeu actuels d'un monde de la finance plus opaque que jamais, qui va jusqu'à spéculer sur les dates de décès de dizaines de milliers de personnes. Enquête sur les arcanes du puissant lobby bancaire français et ses liens avec le pouvoir.

A revoir en streaming sur le site Fr 3

http://www.tv-replay.fr/grand-soir-3/